SAINT-FRANÇOIS : ACTE DE VANDALISME CONTRE L’UNIQUE CRIBLEUSE DE LA VILLE

Saint-François, le 28 mai 2024 – Ce matin, une découverte effroyable a été faite par nos agents : l’unique cribleuse de la ville, essentielle pour le ramassage des algues sargasses, a été vandalisée. Cet acte criminel intervient en pleine période sargassique, affectant directement toute la population de Saint-François.

Les forces de police et de gendarmerie ont immédiatement été alertées pour enquêter sur cet acte inacceptable. La cribleuse joue un rôle important dans la préservation de notre littoral et de la santé publique en éliminant les algues sargasses, dont l’accumulation peut entraîner des nuisances importantes et des risques sanitaires.

Le Maire exprime sa profonde indignation face à cet acte de sabotage et espère que les coupables seront rapidement identifiés. Nous en appelons à la vigilance de tous les citoyens.

Cet acte de vandalisme ne doit pas rester impuni. Ensemble, nous devons protéger notre environnement et notre qualité de vie.

Le Maire de Saint-François
Bernard PANCREL

« Ki-w la, Ki-w pala » le court-métrage de la société de production Guadeloupéenne ZAYAN FIM remporte un prix au Diversity in Cannes Short Film Showcase

Sélectionné au prestigieux Diversity in Cannes Short Film Showcase dans le cadre du Festival de Cannes qui avait lieu du 14 au 25 mai 2024, le court-métrage « Ki-w la, Ki-w pala » de la société de production Guadeloupéenne ZAYAN FIM remporte le prix dans la catégorie « Best Director » (Meilleur Réalisateur) pour le réalisateur Yannick Rosine.

Ki-w la, Ki-w pala, est un court-métrage tourné en Guadeloupe pendant deux jours qui porte sur le thème des grossesses non désirées.

Le Comité du Tourisme des Îles de Guadeloupe présente ses sincères félicitations à la société de production Guadeloupéenne ZAYAN FIM pour ce beau succès qui met en avant les îles de Guadeloupe à travers une production locale de petite taille mais « oh combien efficace. » C’est une fierté pour le Comité du Tourismes des Îles de Guadeloupe et la Compagnie CORSAIR d’avoir pu apporter son soutien pour le déplacement de l’équipe à Cannes.

Dans la même semaine, le film a remporté la mention spéciale de Meilleur Réalisateur et le Meilleur prix du film original au Festival international du film sur la foi et la famille de la Jamaïque.

⁉ 𝙂𝙬𝙖𝙙𝙡𝙤𝙪𝙥 ! 𝙆𝙖 𝙣𝙤𝙪 𝙠𝙖 𝙙𝙞 ? 𝙆𝙖 𝙣𝙤𝙪 𝙠𝙖 𝙛𝙚̀ 𝙥𝙤𝙪 𝙙𝙞𝙫𝙞𝙣𝙞 𝙖 𝙥𝙚𝙮𝙞 𝙡𝙖 ⁉

«𝑃𝑒𝑛𝑠𝑒𝑧-𝑣𝑜𝑢𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝑙’𝑜𝑝𝑖𝑛𝑖𝑜𝑛 𝐺𝑢𝑎𝑑𝑒𝑙𝑜𝑢𝑝𝑒́𝑒𝑛𝑛𝑒 𝑒𝑠𝑡 𝑝𝑟𝑒̂𝑡𝑒 𝑎𝑢 𝑐ℎ𝑎𝑛𝑔𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡?» – Épisode 7/33

↪La réponse avec Pierre Yves CHICOT, Professeur des universités, avocat & consultant en politiques publiques

💡Évolution institutionnelle, Évolution statutaire, collectivité unique, renforcement du pouvoir local de décision … ces notions reviennent de plus en plus, mais, qu’est ce que cela implique ?!

👉🏽À l’approche du congrès des élus, retrouvez chaque jour les réponses à vos questions !

Retrouvez l’ensemble des vidéos sur le site www.kanoukafe.com

Dugi’Tour

La CCIIG et la Ville du Gosier, vous convient à leur Digi’Tour , Participez à cette réunion d’information sur les 𝗼𝗽𝗽𝗼𝗿𝘁𝘂𝗻𝗶𝘁é𝘀 𝗲𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗺𝗲𝗻𝗮𝗰𝗲𝘀 𝗱𝘂 𝗱𝗶𝗴𝗶𝘁𝗮𝗹 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲𝗽𝗿𝗶𝘀𝗲 ! 🗓️ Jeudi 30 mai 2024 9h à 11h📍 Salle Léopold Hélène, Mairie du Gosier Inscription obligatoire 👉 https://bit.ly/4bOoaG1

𝗤𝘂𝗲 𝘃𝗮 𝘁-𝗼𝗻 𝗮𝗯𝗼𝗿𝗱𝗲𝗿 ? 🔷 Comment financer ma transition digitale ? 🔷 Le digital est-il correctement exploité au sein de mon entreprise ? 🔷 Les habitudes de consommations de mes clients/clients de mon entreprise sont-elles mises à profit ? 🔷 Comment développer mon chiffre d’affaires grâce au digital ? 🔷 Comment protéger mon entreprise des cybermenaces ? 🗣 Un expert en cybersécurité répondra à toutes vos questions ! En fin d’évènement, vous pourrez vous initier à l’utilisation de l’intelligence artificielle et 𝗲𝗳𝗳𝗲𝗰𝘁𝘂𝗲𝗿 𝘃𝗼𝘁𝗿𝗲 𝗱𝗲𝗺𝗮𝗻𝗱𝗲 𝗱𝗲 𝗰𝗵𝗲𝗾𝘂𝗲𝘀 𝗧𝗜𝗖 𝗴𝗿â𝗰𝗲 𝗮 𝗹𝗮 𝗽𝗿é𝘀𝗲𝗻𝗰𝗲 𝗱𝘂 𝗖𝗬𝗕𝗘𝗥𝗕𝗨𝗦 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗥é𝗴𝗶𝗼𝗻 𝗚𝘂𝗮𝗱𝗲𝗹𝗼𝘂𝗽𝗲. Inscription obligatoire 👉 https://bit.ly/4bOoaG1

ATTENTION : Nombre de places limité !

Escrime : Le président Ary Chalus encourage Ysaora Thibus dans la reprise de sa préparation

Le président du conseil régional Ary Chalus se réjouit de la décision rendue par le tribunal disciplinaire de la Fédération internationale d’escrime, innocentant la Guadeloupéenne Ysaora Thibus.
Désormais de retour, l’exécutif régional l’encourage dans sa préparation après ce long combat mené hors des pistes d’escrime.
Au nom de l’ensemble des élus régionaux, le président Ary Chalus souhaite à Ysaora tous ses vœux de réussite pour combattre de nouveau sur les pistes d’escrime, affronter les prochaines échéances qui arrivent ; et ainsi faire vibrer la France mais particulièrement la Guadeloupe qui a toujours cru en elle.
Enfin, Ary Chalus salue également la défense d’Ysaora Thibus menée par l’avocate Guadeloupéenne Joëlle Monlouis.
A travers cette victoire d’Ysaora, c’est une double victoire d’une Guadeloupe talentueuse qui gagne.

TRAVAUX DE SECOURS SUR BRAS DAVID

Le Syndicat Mixte de Gestion de l’Eau et de !’Assainissement de Guadeloupe informe ses usagers que l’alimentation sera restreinte le mercredi 22 mai à partir de 6h, pour un retour à la normale le jeudi 23 mai 2024 dans la matinée.

Les zones concernées :

  • Abymes et Pointe à Pitre
    • Massabielle, Chemin des Petites Abymes, Boulevard de !’Hôpital, Polyclinique, Raphael Cipolin, Lafont, Morne Udol, Morne Boissard, Résidence Vatable, Mortenol, Fonds Laugier, Morne Jolivière, Montmartre, Institut Pasteur, Morne Bernus,Grand-Camp, Bergevin, Lauricisque, Chauvel, Route Jean Ignace, Anquetil, Lacroix, Route de Besson, route de la Piscine, Terrain Cayol, Baimbridge centre ville de Pointe-à­Pitre, La Gabarre, Port de pêche de Lauricisque, Raizet

Ce chantier a pour objectif de sécuriser l’alimentation en eau de l’usine de Miquel.
Le SMGEAG réaffirme son engagement et la mobilisation de l’ensemble de ses équipes pour un meilleur service de l’eau.

Loic Tonton, Président de la CARL était l’invité du journal de 7 heures sur RCI Guadeloupe ce mercredi 15 mai 2024. L’occasion d’affirmer sa vision axée sur l’esprit communautaire, l’équité, et le développement harmonieux du territoire.

15 Mai 2024 – La CARL continue de démontrer son engagement fort envers le développement durable, social et économique de son territoire. Lors du Conseil Communautaire du 14 mai 2024, plusieurs décisions clés ont été prises pour améliorer la gouvernance, soutenir les initiatives écologiques et promouvoir l’insertion professionnelle. Voici les principales décisions de cette session :

  • Réorganisation des Commissions Intercommunales
    Le conseil a approuvé la création et la modification des commissions thématiques de la CARL pour renforcer la gouvernance et l’efficacité. 2 nouvelles commissions ont été créées portant ainsi le nombre total à 14 commissions.
  • Nouvelle Composition de la Commission d’ Appel d’Offres (CAO) et de la Commission Délégation de Service Public (CDSP)
    Le conseil a ratifié la nouvelle composition de la CAO et de la CDSP, mettant en place un nouveau règlement intérieur. Cette initiative vise à améliorer la transparence et l’efficacité des procédures.
  • Représentation à la COP Régionale
    Le conseil a désigné Guy BACLET comme représentant titulaire et Valérie HUGUES com1ne représentante suppléante pour la Conférence des Parties (COP) régionale. Cette conférence, lancée le 14 novembre 2023, a pour objectif d’élaborer une feuille de route régionale pour 2030 en matière de réduction des gaz à effet de serre, de préservation de la biodiversité, et d’adaptation au changement climatique.
  • Gestion des Piscines en Eau de Mer
    La gestion de la piscine en eau de mer à La Désirade a été confiée à la commune sous la supervision de la CARL. La convention approuvée prévoit une gestion jusqu’au 31 décembre 2026, renouvelable une fois pour deux ans. Les principales obligations de la CARL incluent l’assurance des équipements, la maintenance préventive et curative, et la conformité aux règles de sécurité.
  • Bannière Touristique pour La Désirade
    Le projet d’installation d’une bannière touristique rétroéclairée à La Désirade a été approuvé, avec un financement de 60 000 €. Cette bannière vise à renforcer la visibilité et l’attractivité de la commune, notamment par le biais des réseaux sociaux.

Les Prix des billets d’avion sont très chers | Le gouvernement doit s’attaquer à cette injustice

Alors que les ultramarins subissent des prix de billets d’avion exorbitants, j’ai appelé le Premier Ministre, Gabriel ATTAL, à s’attaquer aux taxes superflues appliquées aux compagnies aériennes et directement répercutées sur le tarif des billets.

La première taxe visée est celle dite « taxe Chirac » qui finance directement les infrastructures ferroviaires françaises alors même qu’aucun train ne circule sur nos territoires.

Autre taxe qui, cette fois-ci, devrait directement être assumée par l’État dans la mesure où il s’agit de ses missions régaliennes : la taxe de sûreté et de sécurité.

J’appelle le Premier Ministre à ce que nous nous mettions autour de la table, comme il l’a lui même souhaité dans sa réponse, avec l’ensemble des parties prenantes, pour faire baisser sérieusement le prix du titre de transport pour les passagers ultramarins qui sont depuis trop longtemps les dindons de la farce du transport aérien !

Je salue au passage le travail du collectif « Billets trop chers » pour son travail de fond sur ce sujet.

𝐎𝐥𝐢𝐯𝐢𝐞𝐫 𝐒𝐄𝐑𝐕𝐀
𝐃𝐞́𝐩𝐮𝐭𝐞́ 𝐋𝐈𝐎𝐓 𝐝𝐞 𝐆𝐮𝐚𝐝𝐞𝐥𝐨𝐮𝐩e

COMMUNIQUÉ du Maire des Abymes à propos des accusations du Député Olivier SERVA sur le PIGETV le 3 mai 2024

Le 3 mai 2024, le Député SERVA Olivier à l’occasion d’une interview du PIGETV sur le terrain « Chemin Coulée Fond de Cannes » aux Abymes a cru devoir avec désinvolture et vulgarité me mettre en cause concernant ses démêlés avec la population quant à son opposition aux travaux réalisés par la Ville des Abymes en février 2014 et avant ceci au profit de la population des Abymes et pour lesquels il m’a traduit en justice le 7 mars 2014 en déposant plainte devant le tribunal judiciaire de Pointe-à-Pitre ce qui me vaut aujourd’hui une mise en examen.

Je tiens à confirmer que les travaux routiers dénoncés généralement abusivement par Monsieur SERVA, alors candidat aux élections municipales de 2014, portaient précisément sur ceux-ci au nombre de 10 :

  • « Travaux de réfection des routes communales à l’approche de la campagne électorale. »
  • « Travaux et aménagements sans respecter les règles administratives en vigueur. »
  • « Réalisation d’enrobés sur de nombreuses portions de route sans que les automobilistes ne soient informés en amont, de la réalisation desdits travaux et de l’impossibilité d’accès. »
  • « Réfection d’entrées privatives dans le prolongement de réalisation des enrobés. »
  • « Réalisation de travaux d’enrobés sur la route de Caraque en février 2014. »
  • « Réalisation d’enrobés jusqu’au domicile des riverains à la rue Léonel LOIMON. »
  • « Réalisation d’un enrobé derrière la salle Coco Mango. »
  • « Réalisation de bitume jusqu’aux habitations du carrefour de Caraque vers la route de Bonnier. »
  • « Réparation et travaux de goudronnage dans tous les couloirs et ruelles du quartier de Raizet, sur ordre du Maire Eric JALTON. »
  • « Travaux d’enrobés sur des chemins privés, à quelques jours des élections municipales. »

Le juge m’a mis en examen pour une dénonciation, et donc débouté Monsieur SERVA pour les 9 autres dénonciations, ce qui nous a contraint à beaucoup de précautions quant à la réfection de routes ou de chemins privés.

Aujourd’hui, 10 ans après, Monsieur SERVA Olivier devenu élu, ayant échoué à deux reprises aux élections municipales, cherche à changer de discours et déformer l’histoire en prétendant qu’il n’a jamais porté plainte contre ces travaux réalisés par le Maire pour la population, et qu’en fait, il ne parlait pas de routes ou chemins privés, notamment dans nos campagnes, et qu’il était d’accord désormais pour ces travaux y compris sur des routes privées qu’il qualifie de privées d’intérêt public.
De qui se moque t’il ?

Pour ma part, j’assume d’avoir été mis en examen à cause de la plainte de Monsieur SERVA, qu’il assume sa plainte ! Mais sachez chers concitoyens des Abymes que je ne me laisserai pas atteindre par cela, car une mise en examen à ce stade n’est pas une culpabilité ni une présomption de culpabilité, mais une présomption d’innocence.

Nous continuerons d’aider au mieux notre population pour les routes, mais avec le regard expert de mes conseillers juridiques et l’aval du Conseil Municipal.

Et puisque le Député évoque ma situation judiciaire, que la population sache que j’ai battu à deux reprises en justice Monsieur SERVA, ceci en première instance et deuxième instance d’appel. Tout d’abord, devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre le 20 mai 2021 pour diffamation envers un dépositaire de l’autorité publique (Eric JALTON, Maire des Abymes) par parole ou moyens de communication au public par voie électronique, avec à me payer 1500€ d’amende + 2000€ en réparation pour préjudice moral + 1000€ au titre du code de procédure pénale.
Et ensuite, suite au jugement du 3 juillet 2015 du tribunal de Police de Pointe-à-Pitre, qui a débouté le Député SERVA suite3 à sa plainte contre moi pour diffamation concernant mes déclarations dénonçant son comportement dans cette affaire de travaux routiers pour la population des Abymes, et qui a déclaré sa constitution en partie civile irrecevable. J’attends toujours que Monsieur le Député SERVA Olivier me règle ses dettes judiciaires, l’amende notamment.

Pour le reste, j’invite amicalement donc Monsieur SERVA Olivier (qui rechute visiblement), à ne pas renouer avec ses vieux démons du mensonge et de la calomnie et à se concentrer sur des travaux parlementaires, car il peut mieux faire s’il ne se disperse pas.
Qu’il écoute mes conseils désintéressés et non pas ceux de quelques ambitieux qui l’entourent politiquement.

Et que la population continue à nous faire confiance pour œuvrer ensemble, ceci malgré les obstacles judiciaires ou politiciens ou conjoncturels.

Votre Maire, Éric JALTON